Recherche
Versailles Habitat s'engage dans le développement durable ! l Organigramme de Versailles Habitat l Découvrez les grands projets de Versailles Habitat l Quelques chiffres l Historique de Versailles Habitat l Présentation l Les membres du Conseil d'administration

"Champ Royal" (53, rue Champ Lagarde)

Nathalie Vermandé, responsable de projets chez Versailles Habitat, répond à nos questions.

FICHE D’IDENTITÉ

"Champ Royal", 53 rue Champ Lagarde, Versailles

Type d’opération
Aquisition-amélioration. Construction. Partenariat Public-Privé

Nombre de logements concernés
58 logements

Mise en service en 2008




Versailles Habitat : Comment est né ce projet ?

Nathalie Vermandé : Ce projet est issu d’une Déclaration d’Intention d’Aliéner, comme beaucoup de nos projets. C’est-à-dire que quand un bien est mis en vente sur la commune de Versailles, la Ville a le droit d’opposer un droit de préemption. Elle peut préempter, et ensuite revendre à l’Office.
Nous avons obtenu un permis de construire sur le bâtiment déjà existant (le bâtiment de la Poste) et sur deux autres bâtiments neufs qui seront construits derrière et sur le côté de la route. Cela représente en tout 58 logements.

VH : Quel était l’usage de ce bâtiment avant la vente ?

N. Vermandé : C’était un immeuble de bureaux avec un bureau de poste au rez-de-chaussée. Les bureaux au-dessus n’étaient plus occupés depuis trois ans. Seul restera, après travaux, le bureau de poste.

VH : Comment décidez-vous de vous lancer dans ce genre de projet ?

N. Vermandé : La Ville de Versailles nous  prévient d'un projet de vente : superficie, montant de l’estimation... Nous en examinons la faisabilité, c’est-à-dire que nous réalisons des calculs afin de vérifier que l’opération peut être équilibrée ou non. Cela est posssible en fonction des financements et des subventions dont nous disposons .

Une fois que nous savons que l’opération est réalisable, nous préemptons le bâtiment et nous l’achetons. Il faut ensuite constituer un programme de travaux et d’aménagements (nombre de logements, exigences etc.) et désigner une maîtrise d’oeuvre qui suivra ce programme.

VH : A quel type de locataires est destiné ce projet ?

N. Vermandé : La destination du 53 Champ Royal est essentiellement du logement familial.

VH : Qui établit ce programme ?

N. Vermandé : C’est le responsable d’opération qui élabore le programme en fonction des possibilités du bâtiment, de la surface, de la configuration, de la localisation...

VH : Qu’est-ce qui caractérise le projet du 53 Champ Lagarde ?

N. Vermandé : Il s’agit d’un partenariat public-privé, plus précisément de la VEFA (Vente en Etat de Futur Achèvement), c’est-à-dire que nous achèterons les logements une fois qu’ils seront réalisés. De plus, une partie des logements, nous ne les achetons que pour une durée de 18 ans, après quoi ils retourneront dans le parc privé.

VH : Qui est cet opérateur privé ?

N. Vermandé : Il s’agit d’un promoteur qui s’appelle PERL avec qui nous avons plusieurs opérations. Il se charge de faire les travaux à la place du responsable d’opération, c’est-à-dire qu’il prend en charge le programme, la désignation de la maitrîse d’oeuvre, la désignation de tous les prestataires. C’est lui également qui dirige les travaux.
Quand les travaux seront finis, nous récupérerons les logements et nous les louerons.
Il y a 47 logements sur les 58 qui sont déjà achetés par des personnes privées. C’est-à-dire que ces personnes savent déjà que dans 18 ans, elles auront un logement qui les appartiendra au 53 Champ Royal.
Pendant ces 18 ans, Versailles Habitat occupe, loue et touche les loyers de ces appartements.

VH : A quoi ressembleront les bâtiments ?

N. Vermandé : Le bâtiment existant est un bâtiment de 5 étages. Nous allons construire 11 logements derrière ce bâtiment et 17 autres le long de la rue, du studio au 5 pièces. Il y aura des jardins en rez-de-chaussée, une place de parking souterrain pour chaque logement, des terrasses.

Une partie des logements a été vendue à des entreprises et des ministères pour pouvoir équilibrer l’opération. Il faut savoir qu’à Versailles, le foncier est inabordable et que nous sommes confrontés à ce problème. Pour pallier ce dépassement, nous sommes obligés de ventre un maximum de logements à des entreprises. Ils nous donnent une subvention, et en échange de cette subvention nous leur réservons ce logement pour leur personnel (1% patronal).

Sur les 11 logements qui restent, au titre de la garantie d’emprunt et des aides de l’Etat, nous avons l’obligation de réserver 30% pour la préfecture, 20% pour la Mairie. Le reste est pour Versailles Habitat.

VH : Au niveau des matériaux utilisés, de la construction, qu’y a-t-il de particulier ?

N. Vermandé : Il y a trois points importants dans cette opération :

  • L’économie d’énergie
    Les bâtiments sont soumis à l’ART 2000, qui est une réglementation thermique qui impose une certaine rentabilité par rapport à l’économie d’énergie. Il faut gagner en performance thermique.

  • L’accessibilité
    Les logements sont aux normes pour accueillir des personnes handicapées. Tous les logements sont handicapables. C’est-à-dire qu’avec le minimum de travaux, on peut rendre un logement accessibles aux handicapées (ex. déplacer une cloison).

  • Les abords
    Nous sommes toujours dans un site résidentiel assez privilégié. La résidence est située entre deux gares. La rue de Montreuil qui est commerçante n’est pas très loin. L’accès en voiture est pratique puisque nous ne sommes pas précisément dans le centre ville.

VH : D’où vient le nom "Champ Royal" ?

N. Vermandé : Il s’agit du nom que le précédent acquéreur avait donné. Le nom doit changer pour éviter la confusion avec la résidence qui se trouve juste derrière et qui s’appelle "L’Allée des Gardes royales". Un concours sera sûrement lancé pour trouver le futur nom de la résidence.
En attendant, les bâtiments n’ont pas d’autre nom.


 | 
 |